Origine de la sophrologie sophrologie, une methode de bien être efficace64

Pascale Collet
Sophrologue

Prendre un Rendez-Vous
Par Téléphone au 06.63.57.54.92
Merci de laisser vos coordonnes
sur mon répondeur.

Ou contactez-moi par mail
Slideshow
Origine de la sophrologie

Créée à Madrid en 1960, par le professeur Alfonso Caycedo, docteur en neurologie et en psychiatrie, la sophrologie réussit la synthèse de techniques occidentales (la relaxation progressive de Jacobson, l’hypnose, le training autogène de Schultz) et de pratiques orientales (le yoga, le zen, le bouddhisme), sans idéologie, sans croyance particulière.

Le terme Sophrologie est formé de trois racines grecques: SOS : harmonie, équilibre; PHREN : psyché (âme), esprit; LOGOS : parole, étude, traité.
Ce qui signifie : science de l’étude de la conscience

C’est une Science : celle de la conscience humaine, basée sur des études et recherches avec une terminologie spécifique.
C’est une Philosophie : la Phénoménologie Existentielle.
C’est un Art : la conquête de l’harmonie, l’entraînement de la personnalité

Pourquoi "Sophrologie Caycédienne"?

Le terme sophrologie n’ayant pas été protégé lors de sa création, il a été repris par la suite pour désigner des pratiques qui n’avaient vraiment plus rien à voir avec le but recherché à l’origine.
La protection de la méthode devint un souci de son créateur, Alfonso Caycedo. La parade juridique choisie fut d’ajouter son propre nom, d’où le terme "sophrologie caycédienne".
Toute la méthode a été réactualisée et protégée dans le but d’assurer à toutes personnes qui veulent faire un travail sérieux. 

Méthode de la sophrologie

L’acquisition de la sophrologie est simple, sa pratique s’intègre à la vie quotidienne et ne demande ni matériel, ni tenue, ni condition physique particulière.
Les exercices ne se font que par la parole et l’écoute. Guidé par la voix du sophrologue, chacun peut mobiliser de façon positive ses capacités et ses ressources pour mieux se prendre en charge, s’aider soi-même. Il n’y a aucun contact physique, aucune prescription quelle qu’elle soit.
Les exercices proposés sont simples et concrets, ils s’appuient sur

zen-druppels1_1000

- la respiration
- la relaxation
- les mouvements
du corps
- la visualisation
- la concentration

En Sophrologie on considère que toute action sur le mental a une répercussion sur le physique et toute action sur le physique a une répercussion sur le mental.

Les 3 principes fondamentaux de la sophrologie sont:

L’intégration du schéma corporel: Le schéma corporel est à la fois la sensation que l’on a de son corps (anatomique) mais également la représentation que l’on s’en fait (l’image de soi). La sophrologie a comme principe de l’intégrer, d’apprendre à mieux le ressentir puis à le vivre tel qu’il est, et à l’accepter. Intégrer son schéma corporel, c’est en somme "être bien dans sa peau".

Le principe de réalité objective: Voir le réel tel qu’il est, sans le charger d’à priori ou de jugements de valeur, ce qui permet de mieux s’y adapter  et de mieux mettre en action les ressources permettant de faire face aux situations. Le sophrologue se doit de tenir compte des propres volontés et capacités de la personne en face de lui.

Le principe d’action positive: Il est fondé sur le postulat que toute action ou sensation positive dirigée vers la conscience se répercute positivement sur tout l’ensemble de l’être. L’activation répétée du positif provoque un effet « boule de neige » sur la personne dans sa globalité.

Au delà de la relaxation, la sophrologie amène à porter un regard positif sur les choses et les personnes. Elle permet de renforcer la confiance en soi, l’harmonie physique et mentale et la capacité d’espoir et d’optimisme.La Sophrologie est un outil complémentaire de la médecine et autres médecines douces.